Orenda
Orenda
Orenda
Joëlle Rostkowski est la fille d’André et de Lucienne Ribert. Son père, médecin et collectionneur de peintres post-impressionnistes (Maurice Denis, Montezin, 0thon Friesz, Dunoyer de Segonzac…) lui fait partager son amour de la musique et des civilisations lointaines. Sa mère, le goût de l’archéologie et des objets anciens. Elle est passionnée par la littérature et la civilisation américaine. Elle rencontre Nicolas Rostkowski, qui deviendra quelques années plus tard son mari, sur les bancs de l’Université. Joëlle s’intègre très rapidement à la vie frénétique de la Revue XXe Siècle. Poliakoff l’appelle sa "Douchka slave", Gilioli fait d’elle un portrait. Après leur mariage, dont les témoins sont, notamment, Nina Kandinsky, Poliakoff, Gilioli, Capogrossi… ils partent ensemble à la conquête du Nouveau Monde en allant étudier à l’Université de Cornell, dont elle obtiendra le Master en Etudes Américaines.


"Joëlle Rostkowski", dessin de Maria Papa.
"Joëlle Rostkowski", dessin de Gilioli.

Elle aspire à une vie internationale et, après un séjour très marquant de deux ans à Téhéran dans la coopération, son regard se porte aussi vers l’Est : Iran méconnu, Afghanistan, Inde. C’est là que naît sa volonté de porter le regard plus loin, et la vocation de l’ethnologie. Elle intègre le système des Nations Unies dans lequel elle travaillera successivement à Genève, New York, Londres et Paris. Parallèlement elle mène des études en France qui la conduiront au Doctorat d’Etat.


Joëlle Rostkowski et Helène Carrère d'Encausse lors de la remise du prix de l'Académie Française pour "Le Renouveau Indien aux Etats-Unis" (Editions Albin Michel 2002), décembre 2002.



Joëlle Rostkowski animant à l'UNESCO la conférence "Que peut encore l'Art", 25-26 juin 2009 en présence de Miguel Angel Estrella et Gerald Vizenor. Photo Nicolas Rostkowski.

Elle écrit aussi. Ses sujets sont historiques et ethnologiques : les populations minoritaires au sein des grandes nations telles que les Turkmen d’Iran ("Les Turkmen, hommes du Vent ou l’Iran des Steppes" avec Monique Ciprut, (Maisonneuve, 1979) et, surtout, les "premières nations" dans l’Amérique d’aujourd’hui : "Le Renouveau Indien aux États-Unis" préfacé par Scott Momaday (l’Harmattan, 1986), qui sera réédité et mis à jour par Albin Michel en 2001.





"La conversion inachevée, les Indiens et le christianisme" à partir de sa thèse d’Etat en ethnologie, est menée sous la direction de Jacques Soustelle, et après sa disparition, de Jean Malaurie (Albin Michel, 1998).





"Destins croisés, cinq siècles de rencontres avec les Amérindiens", ouvrage collectif préfacé par Yves Berger, introduction de Federico Mayor, coordonné avec Jean Malaurie et Sylvie Devers (Albin Michel/UNESCO,1992) ;

"Les Indiens dans l’histoire américaine" (Armand Colin, 1996) ; "Voix indiennes, voix américaines" avec Nelcya Delanoë (Albin Michel, 2003), "Amérique du Nord, arts premiers", traduit et préfacé avec Nelcya Delanoë (Albin Michel, 2006). Elle est l’auteur de nombreux articles et traductions, coordonne et édite des publications et participe à une grande variété d’émissions de radio et de télévision sur le thème de l’Amérique. Elle obtient en 2002 le prix d’histoire de l’Académie Française.

"prix d'histoire" : (Louis Castex)


Scott Momaday et Joëlle Rostkowski.
Joëlle est passionnée par l’art contemporain, l’art de l’Ouest américain et la place qu’y occupe la créativité amérindienne.

Avec Nicolas, elle se fait de très nombreux amis dans la communauté artistique et littéraire amérindienne : Scott Momaday, Gerald Vizenor, Suzan Harjo, Louise Erdrich, Richard West, Darren Vigil, David Bradley, Dan Lomahaftewa, Bob Haozous, Tony Abeyta, Mateo Romero, ...

Depuis une dizaine d’années, elle anime, avec Marie Mauzé, à l’École des Hautes études en Sciences Sociales (EHESS), un séminaire sur les sociétés nord-amérindiennes (États-Unis, Canada).


Son jardin secret est la poésie ; elle en écrit régulièrement et participe chaque année à la Journée mondiale de la poésie animée par Giulia Bogliolo-Bruna.

 
Edith-Laure et Joëlle Rostkowski portant les bijoux d'Edith-Laure Rostkowski.
Photo Nicolas Rostkowski

Ses poèmes sont publiés dans plusieurs ouvrages collectifs. Son recueil intitulé "L’Esprit des lieux ou les enchantements" (Yveline éditions, 2005), est illustré par Caroline Ribert et Édith-Laure Rostkowski.

Joëlle Rostkowski est aussi organisatrice de débats, d’expositions et d’ évènements : l’exposition "Affiches politiques et artistiques indiennes", en collaboration avec Christian Feest, est présentée au Musée de l’Homme de Paris en 1984 et, dans les années qui suivent dans plusieurs pays d’Europe : Musée d’Ethnographie de Genève, Italie (Rome, Gênes) et au Museum fûr Völkerkunde à Vienne, où elle constitue une collection permanente.


À L’UNESCO, elle organise, en 1992-93, en collaboration avec Jean Malaurie et Sylvie Devers, une exposition sur la Conquête du Nouveau Monde, en concertation avec la publication de l’ouvrage "Destins croisés".

En 2001 c’est un festival de films, une exposition de livres et un colloque sur les cultures autochtones. En 2008 elle agit comme consultante pour l’organisation, à Santa Fé (Nouveau-Mexique), d’un festival de film sur l’environnement, parrainé par L’UNESCO. Les voyages en terre indienne et l’exploration des grands espaces ponctuent sa vie et, chaque année elle se rend, en compagnie de Nicolas et de sa fille Édith-Laure, dans les territoires navajos, pueblos, lakotas, apaches, iroquois

La création de la Galerie ORENDA est l’aboutissement d’un rêve de longue date qu’elle partage avec son mari ; ils la conçoivent ensemble, à l’instar de l’emblématique Galerie XXe Siècle, comme un lieu d’échanges où se rencontreront des artistes d’horizons différents, un lieu des confluences artistiques…
Ci dessous :
Joëlle et Nicolas Rostkowski à l'Assemblée Nationale le 16 juin 2011 lors de l'inauguration de la statue "Promesse de bonheur" de Maria Papa Rostkowska au Palais Bourbon.

.Podcast à l'occasion de l'exposition POETIC VISIONS 2012 : Podcast


Vient de paraître de Joëlle Rostkowski :

"Conversations with remarkabale native americans."

State University of New York Press. Mars 2012

Lire l'article...

Sylvie Brieu. "Conversations with Remarkable Native Americans" de Joëlle Rostkowsk.
National Geographic France. Juin 2012

Joëlle et Nicolas Rostkowski - New York 2012.
Joelle Rostkowski sur le champ de bataille de Little Big Horne, Montana,
Août 2015.
Photo Nicolas Rostkowski


   
  Galerie Orenda ©2008 Tous droits réservés.